Gérer son besoin en fonds de roulement (BFR) et sa trésorerie permet de s’assurer que les ressources financières à court terme d’une entreprise, qu’elle soit en création ou non, sont disponibles pour son fonctionnement quotidien.

À toute période de la vie d’une entreprise, de sa création à son développement, et encore plus en temps de crise économique, facturer ne suffit plus ! Il est primordial et indispensable pour l’équilibre financier de l’activité que le chiffre d’affaires se transforme en rentrées financières réelles.

Pour développer une culture « cash management« , les dirigeants et créateurs d’entreprises doivent s’impliquer en sensibilisant tous les acteurs de la chaine de valeur.

Quelques raisons de se préoccuper du Cash management :

  • Pour garder son indépendance et sa liberté de décision.
  • Pour engranger les résultats et développer l’entreprise.
  • Pour supprimer 50 % des risques entrepreneuriaux.
bfr - trésorerie

Dans un contexte économique difficile, les priorités des dirigeants d’entreprises et entrepreneurs vont principalement vers la réalisation et le développement du chiffre d’affaires et la maîtrise des coûts.

Mais en parallèle, l’augmentation des délais de règlement et les retards de paiement entraînent un accroissement du nombre d’impayés liés à la crise, qui a pour conséquence une augmentation des défaillances d’entreprises (redressement judiciaire, liquidation judiciaire…).

Dans ce cadre, sécuriser ses ventes, et donc le paiement des factures par ses clients, devient également une priorité et un domaine qui ne doit pas échapper à l’attention du dirigeant.

Les chefs d’entreprises peuvent alors se tourner vers des solutions de gestion et de financement pour les aider à réaliser leurs objectifs :

  • recourir au renseignement commercial,
  • organiser une vigilance accrue des postes clients et fournisseurs,
  • optimiser l’organisation interne, par exemple la gestion des stocks en flux tendus ou avec des stocks tampons,
  • financer le BFR, notamment en ayant recours à l’affacturage,
  • etc.

Entrepreneurs et BFR

Les flux de trésorerie correspondent au sang qui coule dans les veines de toute entreprise. L’entreprise, au travers de la gestion de son BFR, possède des leviers puissants de génération de cette trésorerie, en premier lieu, par l’optimisation des cycles clients, des stocks, et des achats fournisseurs qui permettent de libérer du cash à moindre coût.
Il est généralement admis que la « course au cash » est un sujet de pression, de stress important pour toutes les PME. Il en est de même pour les grandes entreprises, pour qui le cash-flow a toute son importance dans un environnement où le crédit bancaire et l’accès aux liquidités sont difficiles.

bfr - facturation

Entrepreneurs et BFR : la culture du cash dans les résultats des entreprises est devenue un enjeu majeur, aussi bien dans la phase de création que de développement de l’activité, et bien entendu, en cas de difficultés financières.

A suivre…

Entrepreneurs et BFR
Étiqueté avec :            

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.