bfr - cash management

BFR et Cash Flow (flux de trésorerie) doivent être au centre des préoccupations des entrepreneurs. Voici pourquoi en 10 points :

  1. Le chiffre d’affaires (CA) n’est réalisé que lorsqu’il est payé.
  2. Il représente 40 % de l’actif des entreprises en moyenne.
  3. Pour éponger une perte de 1000 €, il faut réaliser un supplément de 20 000 € de chiffre d’affaires (avec une marge de 5%).
  4. Une facture impayée, c’est une double peine :
    • un manque de trésorerie immédiat,
    • une diminution du résultat annuel de l’entreprise.
  5. Une relation bancaire claire, qui permet d’agir en amont, est vitale pour la stabilité de l’entreprise et de ses dirigeants.
  6. L’amélioration de ses relations avec ses fournisseurs permet d’éviter d’entrer dans des cycles de relance et de suivi administratif qui sont générateurs de coûts supplémentaires.
  7. L’entreprise doit développer une capacité accrue à détecter d’éventuels problèmes de trésorerie avant qu’ils ne se produisent.

Le suivi du BFR et du Cash Flow permet à l’entrepreneur d’être libre :

  1. pour concentrer son temps et ses idées sur les produits et le développement commercial,
  2. pour prendre des décisions en connaissant les vrais impacts sur la vie de l’entreprise et les nécessités/besoins de financement,
  3. tout en éliminant les soucis engendrés par le manque d’information financière au quotidien.
Rapport - compatabilité - BFR

Prendre en compte les flux de trésorerie dans les objectifs de toutes les opérations de l’entreprise (vente, achat, etc.) ne doit pas se limiter à n’être qu’une simple information, mais doit devenir un levier parfaitement intégré aux objectifs du management.

Voir aussi: Cash Flow sur Investopedia

10 raisons de suivre BFR et Cash Flow
Étiqueté avec :        

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.