Votre trésorerie est liée aux factures émises non-payées, aux stocks, aux achats de matières, de produits, en tenant compte des engagements pris envers vos fournisseurs.

Vous pouvez repérer les lacunes éventuelles dans les flux de trésorerie et agir pour réduire leur impact, par exemple :

– Négocier de nouveaux termes de paiement avec les fournisseurs,

– Obtenir de nouveaux emprunts, et/ou crédit court terme

– Améliorer le recouvrement des factures impayées par un contact personnalisé auprès du client

– Réduire les délais de paiement accordés, pour certains clients

– Demander le paiement d’un acompte lors de la commande

– La possibilité de mettre en place un contrat de factoring et/ou une assurance crédit en ayant tous les éléments de pilotage

(Information, réserve de garantie, etc….)

L’objectif est de planifier le plus possible à l’avance – ce qui vous permet de faire des investissements l’esprit tranquille, et débarrassé des soucis liés au respect des engagements passés et de l’exploitation quotidienne de l’entreprise.

Les questions que vous devez vous poser :

1. Les factures sont elles émises immédiatement après la livraison des biens ou la réalisation d’une prestation de services?

2. Est-il possible d’avoir un relevé de compte fiable le dernier jour du mois?

3. Les conditions de vente sont elles clairement indiquées sur le tarif, les contrats, les factures et relevés?

4. Quelle est la durée moyenne réelle de crédit que vous accordez ? Est-elle conforme à la loi LME ?

5. Quelle est la durée du crédit accordé aux clients réelle ? (DSO)

6. Avez-vous une procédure de relance client ? Timing, conséquences

7. Avez-vous un agenda des paiements prévus ? pour rappel/relance si l’échéance n’est pas respectée

8. La procédure de relance est elle appliqué systématiquement ? jusqu’au paiement effectif ?

9. Comparer votre DSO (Days Sales Outstanding) avec celui de votre secteur d’activité

10. A quelle fréquence contrôlez-vous votre encours clients ?

11. Regardez-vous les ratios dette échu / encours total et encours total/ventes chaque mois ?

12. Votre équipe commerciale est elle incité à respecter l’adage : « une vente n’est réalisé qu’après son paiement effectif » ?

13. Avez-vous des indicateurs pour identifier les habitudes de paiement et anticiper le comportement de vos clients ? afin de limiter les retards de paiement

L’amélioration des flux de trésorerie permet de :

– Réduire votre dépendance envers vos banquiers – (et économiser le paiement des intérêts)

– Identifier les excédents qui peuvent être investis pour générer des intérêts.

– Rassurer vos banquiers, investisseurs, clients et fournisseurs que votre entreprise est en bonne santé financière


Les Avantages de la gestion des flux de trésorerie à l’aide du Crédit Management
Étiqueté avec :    

Un avis sur « Les Avantages de la gestion des flux de trésorerie à l’aide du Crédit Management »

  • 05/01/2011 à 15:58
    Permalien

    L’utilisation de l’affacturage permet, outre le financement, de réduire sensiblement les délais et retards de paiement, de plusieurs jours suivant les dernières études. C’est un bon moyen pour améliorer sa trésorerie et donner de bonnes habitudes à ses clients. Le poids d’un factor sera toujours plus fort pour faire du recouvrement auprès des débiteurs que celui du fournisseur, surtout pour les petites entreprises de création récentes.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

quinze + 7 =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.